Sélectionner une page

Une priorité apostolique

par | Mar 19, 2018 | Blog | 0 commentaires

Lors de la conférence pour les responsables des églises New Ground, à Bruxelles, en janvier dernier, Dave Holden, lors de son dernier message, nous a mis au défi d’aller ré-écouter une des prédication qui a formé les églises Newfrontiers (dont New Ground est un des héritiers) au cours des années. C’était un message prêché en 1998 par un homme qui s’appelle Simon Pettit. Simon était un des responsables apostoliques de Newfrontiers, basé en Afrique du Sud. Il est décédé alors que j’étais en Guinée, à l’âge de 17 ans. Je n’ai pas grandi dans les églises Newfrontiers, mais quand j’ai vu à quel point les leaders de l’église en Guinée étaient affectés par la mort de cet homme, j’ai compris que c’était quelqu’un qui comptait beaucoup pour eux personnellement et pour la famille Newfrontiers, en particulier en Afrique.

Lorsque Dave nous a lancé ce défi, j’ai fait le truc classique qu’on fait quand on écoute une prédication. Je me suis dit « ah oui, super idée. Faudra que je fasse ça. » Et puis, bah… J’ai oublié, et je ne l’ai pas fait.

Mais Dieu a orchestré les choses de telle manière à ce qu’on se retrouve dans une situation où le soin des pauvres est devenu une vraie priorité pour la communauté qu’on implante dans le 15è arrondissement de Paris, dès notre deuxième semaine d’existence. Ca m’a rappelé qu’il fallait que j’écoute ce message. Donc cette fois-ci je l’ai fait. Et en l’écoutant, je suis devenu extrêmement reconnaissant du fait que Dieu n’a pas permis que ce fondement apostolique ne soit pas posé, dès les premiers jours, dans l’église que nous implantons.

Voici quelques citations phare de ce message, et vous pouvez le regarder en entier (en Anglais) en bas de ce post.

« Tous les livres que je lis aujourd’hui parlent du principe de l’homogénéité. Ils parlent de comment, si on va atteindre les gens, on doit atteindre les gens comme nous. Je suis tellement heureux que les apôtres n’ont pas lu ces livres. A la place, ils ont eu des visions sur des toits à Joppé. Ils ont eu des rencontres sur des routes allant vers Damas. Et donc l’Eglise primitive a découvert, comme les églises l’ont découvert à travers l’histoire, que dans le Réveil, Dieu se plait à sauver les pauvres. Et il se plait à percer toute barrière faite de main d’homme – des barrières de culture, d’appartenance ethnique, de classe sociale, de revenu – pour servir les pauvres avec la Bonne Nouvelle. »

 

« Je ne crois pas que dans Actes 6, les apôtres se sont lavé les mains d’une activité fatigante et périphérique. C’était, plutôt, une délégation sage de quelque chose qui constitue, selon Jacques 1, le cœur même de la véritable religion. »

« N’écoutez pas toutes les histoires qu’on nous raconte pour nous faire peur. N’écoutez pas les gens qui disent « mais de toute façon ils ne sont pas reconnaissants. » C’est pas pour ça qu’on le fait. Notre objectif n’est pas d’être remerciés. […]

 

Paul a dit « Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous et en particulier envers nos proches dans la foi. » Vous direz peut-être « mais je ne sais pas par où commencer. Il y a tant de pauvres autour de nous. » Pourquoi ne pas commencer dans ton église ? Regarde un peu autour de toi dans l’église. Tu me diras peut-être « mais je vis en Angleterre ». Et alors ? Tu as des pauvres dans ton église. Cherche des occasions de pratiquer le bien envers eux.

 

Et tu me diras peut-être « mais j’ai peur qu’ils vont tirer profit de moi. » Oui ! Ils vont tirer profit de toi. Mais et alors ?! Et alors, si ils t’escroquent ?! Ils vont t’escroquer. Autant l’accepter dès le départ. Mais pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et en particulier envers nos proches dans la foi.

 

Frères et sœurs, c’est les apôtres qui écrivent ici. Voilà ce que ressort du cœur des apôtres. »

« Que ce soit dans l’église en Afrique ou en Angleterre, nous devons acquérir une compréhension de ceci : lorsque nous prenons soin des nécessiteux, lorsque nous prêchons la Bonne Nouvelle aux pauvres, lorsque nous cherchons à développer la créativité que Dieu a placé à l’intérieur des gens pauvres, lorsque nous équipons les gens avec les talents dont ils ont besoin pour qu’ils puissent effectuer de bons choix pour eux-mêmes et pour leurs familles, lorsque nous promouvons l’entreprenariat avec de l’aide financière, ce n’est pas le travail seul d’agences d’aide ou du gouvernement. Ca fait partie de l’appel apostolique de l’Eglise de Jésus-Christ.« 

Vous me direz « mais il y a tant de pauvres, qu’est-ce qu’on peut faire ? » Commencez avec une personne. Vous me direz « qu’est-ce que ça va changer ? » Beaucoup de choses pour cette personne en question.

Frères et sœurs, si nous allons équiper les leaders chrétiens, qui à leur tour vont équiper des églises pour changer l’expression du christianisme dans le monde, nous devons nous assurer que, comme les premiers apôtres, nous suivons l’exemple de Jésus en nous souvenant des pauvres. Amen. »

 

Vous pouvez regarder le message en entier ici [en anglais] :