Sélectionner une page

La clé de l’église multiplicatrice

par | Mar 10, 2018 | Blog | 0 commentaires

Un des livres qui m’a beaucoup formé au cours des derniers mois est le livre « The Multiplying Church » de Bob Roberts. C’est un livre rempli de sagesse pour ceux qui souhaitent chercher à voir une croissance par multiplication plutôt qu’une croissance par addition.

Vous avez peut-être ouvert ce post en vous disant : « Qu’est-ce qu’un gars qui vient de commencer son implantation sait sur la multiplication d’église ? » Et ce serait une question légitime. Une chose qui est forte dans ce livre est que Roberts reconnaît que n’importe quel auteur qui écrit à ce sujet depuis le monde occidental le fait grâce à des choses qu’il a apprises par observation et non pas par expérience personnelle. Pour cause : il dit qu’il n’y a pas eu de mouvements de multiplication d’église à proprement parler à ce jour en occident. Nous ne pouvons pas faire beaucoup mieux que l’observation. Mais nous devons nous en contenter, et prier et nous bouger pour que cela change.

Cette humilité et cette lucidité me fait me dire que les autres choses dans ce livre risquent d’être dignes au moins d’être lues avec attention. Une notion m’a particulièrement frappé.

« Ce n’est pas comme si une personne en Chine acceptait Jésus, suivait l’appel de Dieu à entrer dans le ministère, et s’est ensuite senti conduit à commencer un mouvement d’implantation d’églises. Voici plutôt comment ça s’est passé : des individus ont trouvé Jésus, il a révolutionné leur vie, et en conséquence Jésus s’est répandu de leur vie à la vie de leurs familles et leurs amis. Ensuite, tant de personnes se sont mises à suivre Jésus que des églises étaient nécessaires pour assimiler toutes ces personnes. C’était un mouvement de Jésus ! Il est crucial de comprendre que les mouvements d’implantation d’église sont l’effet secondaire d’une cause première : un mouvement de Jésus. L’accent n’est pas sur l’église, l’épouse ; mais sur l’époux et notre relation avec lui. […]

Il est bien plus facile de bâtir des bâtiments, de les remplir, et d’organiser des événements que de nous déverser dans la vie des gens et faire des disciples multiplicateurs. Mais c’est la seule chose qui marchera vraiment. […]

Les mouvements de Jésus tournent autour de Jésus. Ils ne tournent pas autour de l’église, ou du ministère, ou de notre succès dans le ministère. Aucune dose de succès religieux humain trivial ne peut se rapprocher de la gloire de Dieu et la merveille de Jésus. Tout tourne autour de Jésus, de sa présence et sa domiciliation en nous, et sa puissance agissante à travers nous. Le point focal d’un mouvement de Jésus n’est pas une technique, mais plutôt l’intimité avec le Dieu vivant. […]

Le mouvement de Jésus est une relation proche et intense avec Jésus. Lorsqu’on y regarde de près, la plupart des mouvements de Jésus ne viennent pas de réunions de réveil, de distribution de tracts, de campagnes d’évangélisation massives et de stratégies d' »évangélisation ». La clé, c’est que quelqu’un devient un disciple de Jésus et sa puissance transforme sa vie. D’autres personnes trouvent cela tellement attrayant qu’ils veulent la même chose. Bien que je croie au mouvement d’églises de maison aux Etats-Unis et que je veuille le voir réussir, je suis inquiet lorsque je vois des personnes d’âge avancé vouloir d’un seul coup choisir de vivre l’église de maison parce qu’ils sont frustrés avec l’église existante.

Les gens frustrés ne commencent en général pas des mouvements – en revanche ils commencent souvent des guerres ! Les gens qui commencent des églises aux Etats-Unis le font souvent parce qu’ils veulent un autre type d’église et un autre type d’expérience. Les gens dans les églises de maison globalement ne se voient pas comme des églises de maison. Ils se voient comme des églises, tout simplement. Ils trouvent Jésus excitant et il transforme leurs vies. D’autres personnes s’impliquent parce qu’ils voient la transformation à l’oeuvre et ainsi de suite. La comparaison est facile à voir : un groupe va dans une église de maison parce qu’ils sont frustrés de l’existant ; un autre groupe va dans une église de maison parce qu’ils sont excités par la transformation observée dans la vie de quelqu’un. Si l’église de maison va devenir un mouvement aux Etats-Unis (et j’espère que ce sera le cas), cela viendra de jeunes gens qui trouvent Jésus excitant et qui veulent le suivre par obéissance plutôt que par frustration. »

– Bob Roberts Jr., The Multiplying Church: The New Math for Starting New Churches, Zondervan.

L’idée est toute simple : le Réveil commence par des personnes personnellement réveillées. C’est cela qui se multiplie, et non pas une structure.